Chargement... Merci de patienter quelques secondes...
 
 

"Le Miroir, symbole des symboles"

paru aux Editions Dervy, 1995.
Deuxième édition 2011 :
Editions du Cosmogone, Lyon.

Seule quelques extraits
et une iconographie plus complète sont présentés sur ce site.


 
 
  
 
 
 
 
  

III

UNE ILLUSION D'OPTIQUE


4 - Du Dragon qui voit tout
 
À l'Œil du Cœur
 
 
 
Le Dragon-Vouivre[1] tant sculpté sur les chapiteaux des églises romanes, tant représenté dans les traités d'alchimie et les manuscrits enluminés du Moyen Age est omniprésent dans les légendes de nos provinces comme dans celles de tous les peuples de la terre. Il renvoie à l'homme l'image de sa nature cachée, à la fois de son chaos intérieur et, étant ailé, de la transcendance qui l'habite.
 
 
 
Eglise de Chabris, Bourgogne.

...
 
Sous l'aspect de l'Ouroboros, il personnifie le temps, et son regard est fascinant.

 
"Traité de la Pierre Philosophale" de Lambsprinck .

Pour Sophocle, Chronos est "le temps qui voit tout". Il est aussi "le génie qui surveille toute chose"
[2].
 


Statue de Chronos au cimetière de Stagieno
.
 
...
La conscience est souvent imagée par l'œil. L'ancien catéchisme catholique n'enseignait-il pas cette vérité très souvent mal comprise et culpabilisante : "Dieu voit tout"?[7]
 
 
 
Revers du Grand Sceau
des Etats-Unis d’Amérique.
 
...
Victor Hugo fait de cet œil le symbole du jugement et du remords lorsqu'il écrit, dans son célèbre poème : "L'œil était dans la tombe et regardait Caïn."
 


La conscience. Illustration de François Chifflart
.
 
Cet œil, Jérôme Bosch l'a peint dans Les sept péchés capitaux[9], lesquels se reflètent en lui, tandis qu'au centre de la pupille se trouve le Christ, avec cet enseignement : "Prenez garde, car Dieu vous voit."
 


Jérôme Bosch, Les sept péchés capitaux .
Vers 1450. Musée du Prado, Madrid.
 
L'une des images traditionnelles de la Franc-maçonnerie est bien l'Œil au centre du Triangle trinitaire et dans ce triangle, l' "œil qui voit tout"[10], est celui de la divinité omniprésente et omnisciente.
 


Symbole maçonnique :
L’œil de la Providence.
 

...
 
Les saints céhalophores des hagiographies chrétiennes ayant intégrés en eux les énergies telluriques et les énergies cosmiques, marchent en tenant leur tête bien en main, à la place du cœur et, sur les vitraux de nos églises et cathédrales, ils sont représentés avec, à la place de leur tête, un soleil radiant.
 



Vitrail représentant saint Denis
à l'église saint François-Xavier (Paris).
 
 

Vitrail représentant sainte Valérie
à l'église de La Souterraine (Berry).
 

...
 
Le Cœur réfléchit la lumière divine.
"Le Soi, c'est le Cœur, qui brille de sa propre lumière. L'Illumination vient du Cœur et se rend au cerveau, siége du mental. On voit le monde avec le mental, donc par la lumière réfléchie du Soi. Le monde se perçoit par un acte du mental. Lorsque ce dernier est illuminé, il est conscient du monde; lorsqu'au contraire il est dans la nuit, il n'a connaissance de rien."[23]
 
...
 
"N'était lui, aucun œil ne regarderait par celui qui regarde"[25].
 

 

 
 
  Créez un site ou une boutique en ligne facilement et gratuitement