"Le Miroir, symbole des symboles"

paru aux Editions Dervy, 1995.
Deuxième édition 2011 :
Editions du Cosmogone, Lyon.

Seule quelques extraits
et une iconographie plus complète sont présentés sur ce site.


 
 
VI :

LE REFLET DU GRAND SEDUCTEUR



Extraits de
"Le Miroir, symbole des symboles",
2e édition, les éditions du Cosmogone, Lyon,
septembre 2011.



2 -
LE MIROIR DU DIABLE
 
 
 
La symbolique des formes s'applique aux miroirs comme à toute autre chose. Rond, il est céleste, et carré, terrestre. Le miroir taoïste octogonal portant les huit hexagrammes protège contre les malfaisances. Sont-ce les malfaisances dues à la beauté ?

...
Le miroir est indissociablement lié à la séduction et sert à vérifier ce pouvoir.
 
 
 
La folle orgueilleuse.
Extrait de La Nef des Fous, de Sébastien Brant.
Gravure d’Albert Dürer, XVe s.
 
Séduire, c'est vouloir être aimé et se servir alors des yeux de l'autre pour se voir tel que l'on désirerait être, faussant ainsi l'amour, faisant de lui un jeu (je-u) sans pour autant en avoir expressément conscience.

...
 
Ce qui est diable - di-A-ble -, est ce qui coupe en deux la boule (Ble) avons-nous déjà signalé.
Tout voir par les lunettes du bien et du mal mène aux pires mésaventures; en portent témoignage tous les inquisiteurs de tous les temps !
 
 
Miroir infernal (détail).
Der Selen Wurczgart, Ulm, Xve s.
 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site