"Le Miroir, symbole des symboles"

paru aux Editions Dervy, 1995.
Deuxième édition 2011 :
Editions du Cosmogone, Lyon.

Seule quelques extraits
et une iconographie plus complète sont présentés sur ce site.


 
 
 

Chapitre XI
 
LA CONNAISSANCE DU MIROIR


 Extraits de
"Le Miroir, symbole des symboles",
2e édition, les éditions du Cosmogone, Lyon,
septembre 2011.



&&&


2 -
Les miroirs ardents
 
 
 
        Lorsque le Miroir du Cœur est lustré et poli le Feu du Soleil divin l’embrase d'Amour. 
        ...
 


Origine d'Amour
C.Ripa, XVème siècle.
 
D'après une ancienne légende juive rapportée par Baltrusaitis, Yahwé, par miroirs interposés, enflamme le Buisson Ardent que voit Moïse.
 
 

Moïse et le Buisson ardent, synagogue de Doura Europos.
 
...
       Le phare d'Alexandrie construit sous Ptolémée Philadelphe était-il un miroir circulaire gigantesque pouvant incendier les navires grecs ? Réalité ou légende ?
 
 

      Chacun sait qu'Archimède détruisit la flotte ennemie qui assiégeait Syracuse avec des miroirs hexagonaux qui focalisèrent les rayons solaires et provoquèrent l'incendie, appliquant ainsi la théorie qu'Euclide avait mise en forme.
 
 

Miroirs de Syracuse incendiant la flotte ennemie.
Vitellion, Editions Risner, 1572.
 
A toutes les époques les ingénieurs se sont essayés à construire de tels miroirs.
 

Miroir ardent par J. Lajoue.
Cabinet du duc de Peicquigny, XVIIIe siècle.
 
...
Miroir d'Archimède à foyer mobile.
Robertson, 1831..


... 

Four solaire d’Odeillo Font-Romeu.
 
...

      Dans le monde de l'Islam, on conte depuis des siècles l'histoire extraordinaire de Majnûn et de Layla, les amants parfaits que rien n'a pu séparer dans les apparences tant ils sont « un ».
Est-ce Majnûn, est-ce Layla qui s'écrit :
"Je suis celle (ou celui) que j'aime; celle (ou celui) que j'aime est moi; nous sommes deux esprits immanents en un seul corps."[9]
 


 



Créé avec Créer un site
Créer un site